Frais de ports offerts, été 2017

Tresses

Il n’existe que peu d’indications pour choisir sa tresse. Chaque marque vous promet que la sienne est la meilleure, ce qui est normal. Pourtant des différences notables de conception entre les différentes tresses existent bien. Et certaines correspondront plus à une technique spécifique que d’autres. Voici quelques indications qui vous permettront de choisir la tresse qui correspond à vos besoins réels sur le terrain.

Dernière mise à jour le mardi 11 février 2014

1

La tresse

La tresse apparue dans les années 90 est aujourd’hui plébiscitée par les pêcheurs aux leurres. Inextensible, elle permet en effet d’avoir un contact direct avec le leurre. Même à plusieurs dizaines de mètres, il est ainsi possible de le manier et de ressentir la moindre touche. D’un diamètre beaucoup plus fin que le nylon, elle optimise considérablement les distances de lancer tout en offrant une plus grande résistance à la traction. Mais si la tresse est plus durable dans le temps que le nylon, elle n’est pas non plus indestructible ! Comme son nom l’indique, elle est constituée de plusieurs brins de dyneema tressés ensemble. Chacun de ses brins est également constitué de multiples fils. Ces derniers peuvent céder au fur et à mesure de l’utilisation de votre tresse, diminuant ainsi progressivement sa résistance !  C’est d’autant plus vrai lors de combats soutenus où vous perdez bien souvent une partie de la résistance totale de votre ligne !

En fait, peu de pêcheurs savent que la tresse souffre beaucoup face à l’abrasion. Si sa résistance linéaire brute est élevée, elle peut céder très facilement sur une roche ou l’opercule d’un poisson quand elle est sous tension. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle on utilise du fluorocarbone en bas de ligne. Ainsi, en pêche du bord aux leurres, le contact avec les roches créent des points de faiblesse qui peuvent entrainer des casses intempestives.

Il faut également savoir qu’en se gorgeant d’eau, la tresse accueille des éléments en suspension qui s’incrustent dans les fibres (poussières, micro algues, sable très fin). Au fur et à mesure de l’utilisation de votre tresse, les brins peuvent se détendre et se charger de ces éléments, ce qui participe à sa fragilisation.

Enfin, selon le type de leurre utilisé, vous pouvez être confronté au problème de vrillage. C’est souvent le cas en shore jigging ou en pêche sur chasses des pélagiques avec l’utilisation de casting jigs. De même, les seiches tournent souvent sur elles-mêmes une fois capturée et occasionnent une torsion de votre tresse. Il en résulte des perruques à répétition qui peuvent gâcher toute une journée de pêche.

Pour toutes ces raisons, il est donc important de changer de tresse au minimum tous les deux ans. Si vous en avez une utilisation intensive ou si vous pratiquez par exemple la pêche aux leurres en cote rocheuse, la fréquence conseillée sera d’une fois par an. Privilégiez également les produits de qualité qui offrent un diamètre régulier, une résistance réelle ainsi qu’une  structure ronde et dense. Voici une sélection de tresses ayant fait leur preuve :

Avis Top Fishing

Encore ici, économiser sur sa tresse peut avoir de lourdes conséquences ! La perte de résistance linéaire d’une tresse trop vieille ou de mauvaise qualité peut ainsi vous couter un poisson record en cédant prématurément en combat. Quitte à la changer, privilégiez les bobines de 300 mètres qui vous permettront de couper au fur et à mesure les parties usées sans vous retrouver rapidement au backing.

2

La conception

Le matériau rentrant dans la composition de la tresse est presque toujours la même : Le polyéthylène, d’où la mention PE (PolyEthylène) souvent associé aux tresses. Après certains mélanges moléculaires propres à chaque fabricant, on obtient les fibres de Dyneema ®.

Celles-ci sont tressées entre elles avec un nombre de brins définis et avec un procédé que chaque société garde confidentiel. Une fois réunies entre elles, certains fabricants en fusionne la surface à chaud avec un enduit à base de PVC ou de nylon. Ce procédé date de 1996 et a beaucoup évolué.

La surface en fondant crée une couche ultra fine qui offre l’avantage d’offrir un diamètre de tresse plus proche de celui d’origine une fois dans l’eau car elle a moins tendance à gonfler. Ce procédé améliore aussi la glisse dans les anneaux. Ici encore, les précisions concernant les procédés propre à chaque marque sont bien sur jalousement gardés secrets !

3

Le nombre de brins

3,4, 8 brins et même plus… En quoi le nombre de brins est important pour la pêche ?

On sait depuis toujours que des fils tressés entre eux ont une résistance supérieure à un seul fil de diamètre équivalent. Elle est même supérieure à la somme de l’ensemble de ces fils.

Toutes les marques mettent en avant le nombre de brins rentrant dans la composition des tresses. Or, à l’instar des roulements dans les moulinets, il vaut mieux 3 roulements de très grande qualité que 12 mauvais roulements à bas prix ! Néanmoins, il faut reconnaitre que les nouvelles générations de tresse en 8 brins offrent pour la plupart une structure plus ronde, plus souple et plus résistante.

Les tresses très fines sont parfaites pour les pêches verticales Les tresses très fines sont parfaites pour les pêches verticales

4

Choisir votre tresse en fonction de votre technique

Il existe de très bonnes tresses, certes mais cette qualité n’est pas une valeur absolue. En effet, celle-ci doit correspondre à votre technique ! Que vous soyez pêcheur du bord par grand vent ou adepte des pêches fines en bateau, que vous pratiquiez en milieu très encombré (pêche en heavy cover) ou que vous pratiquiez le rockfishing, le choix de votre tresse sera différent.

5

Notre séléction de tresse

Voici nos tresses préférées à la date de publication de cet article.
Cette sélection pouvant évolué largement dans les mois et années à venir, elle vous est présenté dans l'actualité #123 (février 2014).

1) Sélection de tresses pour la pêche du bord par fortes conditions

  1. Tresse Power Pro : Une référence !
  2. Power braid Asso : La technologie « micro pitch »
  3. Fireline Smoke Berkley : la nouvelle génération d’un mythe !

2) Sélection de tresses pour les pêches fines et bateau

  1. Tournament 8 Braid Daiwa : Un must !
  2. Tresse WFT World Record Line : 10 record mondiaux !
  3. Cobra 8 Flashmer : une résistance exceptionnelle ! 
La tresse WFT KG Strong possède déjà 10 records mondiaux ! La tresse WFT KG Strong possède déjà 10 records mondiaux !

6

Bien choisir sa tresse c’est aussi bien l’utiliser !

Il vous faut tout d’abord un bon moulinet avec un enroulement à spires croisées de qualité. Il ne sert à rien d’avoir la meilleure des tresses si votre moulinet ne l’enroule pas bien. Vous vous retrouveriez systématiquement avec des perruques si votre moulinet ne l’embobine pas correctement !

Oubliez donc les moulinets de mauvaise qualité. De même, la tresse pouvant être très abrasive (elle peut vous couper la main si vous tirez dessus trop fort)  votre canne devra posséder des anneaux au revêtement particulier qui résistent dans le temps à ses passages répétés (ex : SIC). Privilégiez de même une canne assez souple pour compenser l’absence d’élasticité de la tresse sous peine de subir de nombreux décrochés.

Enfin, ayez toujours avec vous une bobine de rechange chargée avec de la tresse pour votre moulinet. Face à certaines perruques inextricables, vous perdrez moins de temps de pêche à changer de bobine qu’à tenter de démêler votre fil au bord de l’eau ! 

7

Exclusif !

Une nouvelle norme japonaise pour les diamètres de tresses, nylons ou fluorocarbones est apparue : la norme PE.

Beaucoup des tresses sur le marché étant d’origine japonaise, cette norme est de plus en plus utilisée sur les bobines.

TOP FISHING vous donne ce tableau de correspondance PE (normes japonaises) par rapport au diamètre en mm. Ce qui vous sera très utile pour vous y retrouver !

Consultez notre sélection de tresses dans l'actualité #123 (février 2014)

Comme sur cette photo, lorsqu’on utilise un assist hook, il suffit de fermer le pick up et de laisser la ligne se tendre pour que le poisson se ferre tout seul ! Comme sur cette photo, lorsqu’on utilise un assist hook, il suffit de fermer le pick up et de laisser la ligne se tendre pour que le poisson se ferre tout seul !

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010