Frais de ports offerts, été 2017

Comment pêcher la sériole avec les techniques verticales ?

La sériole apprécie particulièrement les jigs maniés à grande vitesse.

Dernière mise à jour le mercredi 30 novembre 2016

1

Les petites serioles réagissent bien a la technique du light jigging

La sériole au jig

La technique du speed jigging est donc parfaite pour la recherche spécifique de cette espèce. En light jigging avec un ensemble de 20/30 lb et des jigs de moins de 100 g, la plupart des prises pèseront moins de 10 kg. Néanmoins, de tels poissons pris sur un combo aussi léger offrent des combats spectaculaires qui raviront le pêcheur sportif. Encore ici, rappelons que ce type de poisson juvénile doit être systématiquement relâché. Les plus belles sérioles seront plutôt recherchées avec des ensembles jigging lourds de 50 lb minimum. Le moulinet devra être robuste avec une puissance de freinage importante. Un Saltiga 6500 ou un Stella 20000 restent des valeurs sures permettant d’affronter des individus de plusieurs dizaines de kilos. Un bas de ligne en fluorocarbone de 70 / 80 lb sera recommandé pour affronter ce poisson extrêmement puissant. 

Nous vous conseillons d’utiliser des jigs effilés qui opposeront moins de résistance en speed jigging et vous permettront la récupération hyper rapide qu’apprécient les sérioles. Pour des fonds pouvant atteindre 100 à 150 mètres et en fonction de la vitesse de dérive, il n’est pas rare d’avoir à utiliser des jigs de 150 à 300 g. Ceux-ci seront armés avec des assists hooks fort de fer afin d’affronter cette exceptionnelle combattante.

Notez que même pris profondément, une sériole peut être relâchée dans d’excellentes conditions contrairement aux poissons benthiques. En effet, ce poisson pélagique supporte très bien la décompression et repart avec d’excellentes chances de survie. 

Avis Top Fishing :

La touche d’une belle sériole en speed jigging est d’une extrême violence. Les assists hooks utilisés étant très fort de fer, nous vous recommandons de ferrer avec énergie à plusieurs reprises afin de bien les ancrer dans la robuste mâchoire de la sériole. Vous éviterez ainsi les décrochages intempestifs qui sont fréquents avec ce pélagique ultra puissant.

Sériole prise en Speed jigging Sériole prise en Speed jigging Aucune description Aucune description Belle sériole prise en light jigging Belle sériole prise en light jigging

2

La sériole au slow jig

Bien que la sériole apprécie les leurres maniés vivement, le slow jig fait figure d’exception puisqu’il est très efficace sur cette espèce. Il est fréquent que les touches surviennent en pleine eau, d’où l’intérêt de ne pas seulement prospecter dans les couches inférieures proches du fond mais également toutes les strates d’eau supérieures jusqu’à la surface. Ainsi, ce pélagique peut se trouver à toutes les profondeurs et il est fréquent qu’il suive votre leurre sur plusieurs dizaines de mètres. 

Il sera inutile d’accélérer le rythme puisque c’est le leurre lui-même qui « travaille » à votre place. En effet, l’équilibrage central du slow jig ainsi que ses faces asymétriques font qu’il effectue des jerks latéraux de grande amplitude tout en vacillant flanc sur flanc dans un rolling extrême. Il est donc constamment actif lors de sa nage virevoltante. C’est en grande partie la raison pour laquelle il est aussi attractif sur les sérioles. 

Conseil Stéphane Charles :

La base même du slow jigging est le slow pitch, c'est-à-dire des tirées courtes où on rend la main à chaque tirée afin que le leurre effectue une embardée latérale. Pour la sériole, je vous conseille d’alterner ces slow pitchs avec de nombreux « long fall » en pleine eau. La canne est levée progressivement avec quelques jerks puis est redescendue rapidement afin de  faire chuter le jig. Celui-ci virevolte alors dans une nage papillonnante hyper attractive sur la sériole. N’hésitez pas à doubler ou tripler votre ferrage car les cannes de slow jigging sont assez souples. Même en 30 lb, de très belles sérioles peuvent ainsi être capturées grâce à l’excellent frein que possède les moulinets casting et l’action parabolique des cannes utilisés avec cette technique.

Retrouvez plus de conseils sur la technique du slow jigging dans cet article très complet.

3

Prendre des sérioles à l'inchiku

L’inchiku est un leurre très intéressant pour pêcher la sériole. Le calamar étant une de ses proies de prédilection, la ressemblance de ce leurre avec un petit céphalopode le rendra ainsi très attractif sur cette espèce. Il est d’ailleurs possible de cibler plus spécifiquement la sériole grâce à une animation particulière. Ce prédateur chassant à grande vitesse, il suffit ainsi de le manier très vivement en speed jigging. Nous vous conseillons d’ailleurs d’utiliser le même ensemble 50 lb que pour le jigging. En effet, cette puissance sera nécessaire pour affronter de beaux spécimens (20 kg et plus !) et le moulinet spinning offrira une plus grande vitesse récupération. Contrairement au jigging pur, il sera possible de redescendre plusieurs fois le leurre avant qu’il ne prenne trop d’angle. Au risque de nous répéter, n’hésitez pas à animer aussi vite que vous le pouvez votre inchiku car cette espèce adore la vitesse. Vous verrez que cette technique est d’une grande éfficacité ! 

Avis Top Fishing :

Plutôt destinés aux sparidés, les hameçons équipant les inchikus sont bien souvent trop petits et ne sont pas assez fort de fer. Si vous visez les plus beaux spécimens de sériole, nous vous conseillons de les changer par des assist hook double fort de fer plus adaptés à la puissance d’une sériole ainsi qu’à sa large gueule. 

Sériole en Bay Jigging Sériole en Bay Jigging Sériole à l'inchiku Sériole à l'inchiku

Dossier : Pêche de la Sériole

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010