Sarran commun

Le sarran commun, appelé également serran, est un petit poisson de roche de la famille des mérous. Véritables gloutons, les sarrans figurent parmi les poissons les plus faciles à pêcher. On les attrape en grand nombre à la belle saison en pêchant à soutenir, à la petite roche du bord comme en bateau, sur les mêmes postes que les girelles et les roucaous (rouquiers). Sa gueule démesurée lui permet de s'attaquer à des proies aussi grosse que lui : Des spécimens de 10 cm sont couramment piqués sur de gros vers (bibi, américain) destinés à la daurade royale ou au pageot.

Le sarran est poisson particulièrement agressif et glouton qui a le don de taper sur les nerfs des pêcheurs en surf léger qui cherchent la blanquette en journée sur des fonds rocheux. Assez peu regardants sur la finesse des montages, les sarrans ne se montrent pas vraiment difficiles quant au choix des appâts. Les dures ou les demi dures conviendront tout à fait pour les pêcher de même que les vers artificiels de fine section type néréides (Isome Power notamment) en pêche à soutenir classique ou en rockfishing (sur micro tête plombée).

Dernière mise à jour le vendredi 01 avril 2011

1

Habitudes - Comportement

Le sarran est un poisson benthique qui ne s'éloigne guère du fond. Il évolue sur des fonds compris entre 5 et 50 mètres, mais on les pêche parfois jusqu'à 100 m de profondeur. Le sarran affectionne particulièrement la rocaille au coeur de laquelle il occupe des "niches" saisonnières. On l'observe souvent immobile, embusqué à l'entrée de sa faille, prêt à gober la première proie de passage et n'hésitant pas si besoin à sortir du trou pour faire dégager un intrus en maraude sur son territoire. Le sarran n'est pas un nageur très rapide et chasse plutôt à l'affût en surprenant ses proies. Comme la majorité des poissons de roche, le sarran est une espèce diurne qui ne s'attrape qu'en journée. Les touches et les prises de sarrans cessent ent à la nuit tombée et ne reprennent qu'au lever du soleil.

2

Alimentation

Le sarran est un carnassier chasseur qui se nourrit de ver (annélides, néréides), des petits crustacés et de poissons juvéniles. En pêche, on les attrape très facilement en eschant à la dure, à la demi dure, au ver artificiel, à la chair de moule, à la fleurette de sardine, avec un petit morceau de céphalopode...

3

Techniques de pêche

  • Pêche à soutenir bateau (Palangrotte, Buscle, montage roche)
  • Pêche de roche du bord (Canne à buscle, montage palangrotte)
  • Rockfishing (Têtes plombées, leurres souples, vers artificiels)

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010