Liche : le pélagique mythique !

Pouvant atteindre prés de 50 kg et mesurer prés deux mètres, la liche est un pélagique faisant partie de la famille des carangidés. Ce puissant prédateur constitue donc une prise d’exception pour les pêcheurs sportifs le recherchant aux leurres ou au vif.

Nom commun : Liche. Liche amie.

Nom scientifique : Lichia amia

Dernière mise à jour le mardi 31 octobre 2017

1

Description et biotope

D’une taille maximale de deux mètres pour près de 50 kg, la liche est reconnaissable par ses flancs très hauts et son corps compressé latéralement. Sa queue est grande et de forme fourchue. Sa tête en relativement petite par rapport au corps mais la gueule dispose d’une ample ouverture. Elle possède également une ligne latérale sinueuse caractéristique. Celle-ci part assez haut au niveau de l’œil pour redescendre au milieu du corps après les nageoires latérales. Le dos ainsi que les nageoires sont légèrement foncés avec des teintes de bleu et le reste du corps est gris argenté.

La liche est un poisson grégaire vivant en groupes restreints. Pélagique, elle vit en pleine mer et ne se rapproche des côtes qu’au printemps. Elle y reste tout l’été et ne part qu’en automne lorsque les températures baissent. Ce prédateur véloce chasse en meute les mulets vivant en bancs en les acculant contre les rives rocheuses ou encore dans des hauts fonds qui ne dépasse parfois pas deux mètres. Elle apprécie ainsi les sorties de ports, les baies, les embouchures et les plages de faibles fonds.

A noter :

La liche amie est souvent confondue avec d’autres espèces. Ainsi de la sériole dont le corps est bien plus épais et cylindrique – alors que celui de la liche est étroit. Elle est également confondue avec le tassergal dont la taille est bien moins élevée (10 kg maximum).

Gaëtan de la Team Top Fishing avec une belle liche en bateau (Octobre 2008) Gaëtan de la Team Top Fishing avec une belle liche en bateau (Octobre 2008)

2

Alimentation

Le régime alimentaire de la liche est essentiellement constitué de poissons. Piscivore, elle apprécie particulièrement les mulets dont elle accule les bancs sur les hauts fonds pour les dévorer. Elle consomme également sévereaux, sardines, anchois, maquereaux, etc. Néanmoins, elle peut aussi se nourrir de seiches ou de calamars, - surtout en fin de saison.

3

Comment la pêcher ?

La liche peut être pêchée aussi bien du bord qu’en bateau, au vif en dérive, à la traine ou encore aux leurres.

Voici en bref les techniques proposées dans ce dossier sur la liche :

  • Pêche aux leurres du bord : Une canne relativement longue de 2.70 à 3 m sera privilégiée pour les pêches du bord. Sa plage de lancer sera de 50 à 100 g environ pour une puissance de…
  • Pêche au leurre en bateau : S’il est possible d’utiliser une canne courte de 2.10 à 2.40 m, beaucoup de pêcheurs chevronnés préfèrent employer des modèles de taille équivalente à celles utilisées pour le bord (2.70 à 3 m). Ces dernières offrent en effet …
  • Pêche du bord au vif : Une bonne canne de surfcasting d’une puissance 100 / 250 g associé à un moulinet en taille 4500 / 500 garnie de tresse de 30 à 40 lb forment un combo …
  • Pêche au vif à la traîne ou en dérive en bateau : La technique de la pêche à la traîne au vif est relativement simple. Ici encore, le montage sera de type steward avec…

 

 N.D.L.R. : Autres Techniques précédemment citées :

  • Pêche au Downrigger (Vif ou poisson mort, orphie, calamar, mulet, de 15 à 70 m de fond)
  • Pêche au Monel (Vif ou poisson mort, orphie, calamar, mulet, jusqu'à 35 m de profondeur)
  • Surf lourd (Au vif en plage : Mulet, allache, petit sparidé)

Dossier : Pêche de la liche

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010