Sar

Le sar est un poisson très combatif, vorace et agressif, mais qui peut dans le même temps se montrer assez méfiant vis-à-vis d'un montage trop grossier. C'est un poisson très recherché, à classer parmi les espèces dîtes nobles. Plutôt sédentaire, le sar se déplace entre les eaux côtières et le petit large en fonction des saisons et des coups de mer. Les gros spécimens se tiennent le plus souvent sur des profondeurs importantes qui leur assurent une tranquillité relative et ne rentrent en terre qu'au moment des gros coups de vent de mer. Les zones rocheuses battues des vagues sont recommandées par la pêche du sar qui est toujours à rechercher en finesse, même par grosse mer. La pêche à la pelote par exemple se pratique avec des bas de ligne très fins de 18 à 22/100. Au-delà de ce diamètre, le nombre des touches diminue très significativement. Le sar se pêche essentiellement aux appâts naturels, à la pelote, à la moule emboîtée, en surfcasting, à la calée, mais il se montre aussi parfois réceptif à certains modèles de poissons nageurs animés lentement derrière une bombette (par grosse mer uniquement).

Dernière mise à jour le vendredi 01 avril 2011

1

Habitudes et comportement chez le Sar

Le sar est un très bon nageur capable d'évoluer aux ras des rochers battus des vagues. Comme le loup, c'est un poisson qui se prend, souvent "dans les pieds", sous la canne et très près du bord. Le sar est un poisson benthique, qui reste sur le fond ou à proximité immédiate du substrat. On pourra le voir monter jusqu'en surface, le museau collé à la roche, suivant le relief des parois couvertes de moules. Le sar passe beaucoup de temps à trou, au repos dans une tanière, ou en chasse, explorant méticuleusement les cavités des éboulis rocheux à la recherche de crevettes et de petits crabes. Il s'y tient à l'abri pendant la journée et sort en prospection la nuit.

Le sar fréquente des postes et des secteurs très différents : Zones d'enrochement, secteurs de gravières, fonds sablonneux, plages, parcs ostréicoles, ports, bassins, ... C'est un poisson très curieux qui n'hésite pas à se rapprocher d'une source visuelle ou sonore qui l'intrigue.

2

Alimentation du Sar

Très friand de moule, le sar apprécie également les piades, les crabes, les crevettes, les lingoumbaous, les oursins juvéniles. Son régime alimentaire est varié et le sar peut se montrer très vorace vis-à-vis d'appâts peu conventionnels comme le cube d'emmental par exemple. Ce n'est pas un chasseur comme le loup ou le denti : s'il s'attaque parfois à des poissons vivants (on en attrape au leurre), il s'agit plutôt pour des motifs de territorialité ou d'agacement que par prédation alimentaire. Le sar n'est donc pas un chasseur de sardine, mais il en apprécie fortement la saveur (Pêche à la pelote, au filet de sardine).

3

Techniques de pêche du sar

  • Pêche à la pelote (dans les rochers sous l'écume par gros temps)
  • Pêche à la moule emboîtée (par mer belle à la canne à buscle)
  • Pêche en surfcasting et calée (sardine, piade, favouille, calamar, bibi, ...)
  • Pêche au flotteur (par mer belle au lingoumbaou, à la crevette)
  • Pêche au lancer (par grosse mer à la bombette + poisson nageur de 5 ou 6 cm)
  • Pêche à soutenir bateau (Moule, sardine, bibi)
  • Palangre (Calamar, sardine, favouille)

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010