30 Juin, une matinée réussie, deux superbes dentis à plume !

Jérôme au Maroc, l'autre Méditerranée #312

Chaque saison, nous présentons nombre de nos nouveautés au salon d'Antibes début mai, puis nous les éprouvons en mer au cours de l'été suivant. Jérôme, inspirateur de notre gamme Top Sea, une gamme constituée d'introuvables et ambassadeur Italcanna-WFT en France, est parti une semaine au Maroc début juillet. Voici son retour d'expérience.

Dernière mise à jour le 30 juillet 2019

1

Un Jérôme déterminé, à l'assaut de sa première journée de combat

Sama de Pluma, on en rêva

Suivant son habitude estivale, Jérôme Carlier s’est rendu à la Marina Smir sur la côte tangeroise, au nord du Maroc pour conseiller un client Top Fishing et faire avec lui une prise en main de matériel. Ce fût l’occasion de tester nombre de nos produits les plus prometteurs sortis ces derniers mois (Kraken Star 170 , Chacoger, JLC) sur d'autres rivages et les nouveaux ensembles Maxel, dont la qualité perçue méritait un test dans de grosses conditions de pêche.

Pour rappel, ce moniteur guide-pêche opère généralement dans les eaux Marseillaises de la côte Bleue. Il est un des grands inspirateurs de notre gamme Top Sea, composée d'introuvables, de raretés et de coups de cœur. Les plus fidèles d’entre vous, ont l’habitude de suivre le parcours de ce "pêcheur épicurien" sur notre page Facebook. On a par exemple vu Jérôme en mer avec Papé J. ces jours-ci (le chanteur du célèbre Massilia Sound System) ou en compagnie de la belle Yumi lors de l’Efftex Bruxellois fin juin 2019.

Cette semaine marocaine que nous allons vous compter, fût l'occasion de pêches en casting, pêche à la traîne et en grandes profondeurs. Dans son cœur, la prise idéale est ce gros denti à plume, localement appelé « Sama de Pluma », une cible magnifique qui offre des combats intenses et jouissifs.

Jérôme a une autre cible tenue secrète, la trouvera-t-il au cours de cette échapée belle ?

Maroc I Love you Un très beau bateau, bien équipé pour la pêche Jérôme Carlier au Maroc pour tester le matériel Top Sea, de superbes dentis à plume à la clef

2

Aucune description

Premier jour, le 29 juin : seul le Madaï résistera

Dès son arrivée, Jérôme se livre à un premier galop d’essai réussi. La manœuvre est subtile, car dès qu’ils sont ferrés les mérous locaux se dépêchent d’aller se terrer dans les trous, là le bas de ligne est presque toujours cisaillé par la roche… C'est ainsi que de nombreux beaux leurres et belles touches restent à l'eau, rageant. 

Autre déconvenue, si les poissons locaux ne sont pas là très méfiants — peut-être parce qu'ils sont aussi moins prospectés que chez nous —, leur dentition puissante fait des ravages sur les leurres sous-armés. Les Kraken Star et les délicieux Chacoger pas encore pourvus d’Assist Hook, se sont fait massacrés avec leur armement d'origine.

C’est le prix à payer pour apprendre !

Finalement, c’est le madaï Sepia qui a fait le job sur des dentis à plume assez vigoureux. En conséquence, nous envisageons de revenir mieux équipés plus tard, peut-être cette belle première pêche sera alors surpassée ?

De jolies Sama de pluma (denti à plumes )... on les a pas encore chez nous ceux-là… Maroco for ever... Leurre sépia, canne et moulinet maxel… Tresse #wft… #topfishing #guidedepêchechezvous #jlc
Facebook le 29 juin
Seul le madaï Sepia, aura l'armement adéquate pour résister à des prédateurs très agressifs

3

Aucune description

Second jour, le 30 juin : Maxel tu béniras

Après les premières joies de la veille, une nouvelle heureuse matinée avec de très beaux poissons, qui nous ont permis de tester les deux ensembles Maxel à bord. Nous rencontrons ainsi plusieurs épreuves consistantes en quelques heures : du mérou bien agressif et des dentis excités (‹3). La première chose marquante, ces cannes ont un superbe comportement sur la détection de touches. Plus en aval, sur l'action de pêche, les Maxels s'avèreront des outils de qualité, avec lesquels nous avons instauré une relation de confiance.

Les moulinets ont fait un sans faute, seul le Maxel Rage demande un petit temps de prise en main supplémentaire lié à l’absence de gâchette, accessoire dont est pourvu l’Hybrid, une version légèrement moins onéreuse. Si vous hésitez entre les deux, voici l'avis Top Fishing vous sera peut-être utile : le premier sera plus robust tandis que le second plus facile à prendre en main.

L'après-midi sera consacrée à préparer les prochaines sorties.

Allez !!!! Préparation des prochaines pêches au Maroc (surexcité, Maroc I Love you…) 
#jiraisguiderchezvous #siglon #topfishing #chacogear #jlc # topsea #hayabusa et merci à Mustad pour ces cadeaux.
Facebook, 30 Juin 18h50
Les ensembles Maxel, en test, se sont bien comportés lors de multiples combats Les grands crus Top Sea sont de la partie ! La préparation du matériel avant chaque pêche, une étape décisive et pas déplaisante pour un passionné Quelques accessoires Mustad, bien pratique !

4

Troisième jour, le 2 juillet : la bredouille tu connaîtras

Ce matin-là nous faisons cap sur Cabo Negro, au pied de cette falaise rocheuse il y a un à-pic où la profondeur passe de 30 à plus de 250 mètres de fond sur quelques ramées. C’est le terrain idéal pour tester notre nouvelle canne Top Fishing 20/50lbs dédiée à la traîne lente. Le premier essai se fait avec une seiche capricieuse (voir photo ;-), il s’en suit une très belle touche, hélas le poisson ne sera pas ferré. Ensuite nous prospectons avec des séveraux vifs, eux-même capturés au Sabiki Hayabusa (la référence, dès qu’il s’agit de mitraillette).

Malgré nos tentatives et notre persévérance, pas de poisson aujourd’hui, trop de courant ? pas le bon vif ? je ruminerai tout ça les prochaines semaines, et reviendrai revanchard l’année prochaine. Conclusion, on ne dompte pas n’importe un nouveau territoire de pêche, du jour au lendemain ; le travail de préparation compte autant que les conditions présentes le jour J.

Vaincu, il n'y aura pas de post facebook, ce jour là ;-)
Un bateau très bien motorisé, ça mérite une petite journée de traîne ? La seiche est un excellent vif pour la traîne, surtout quand elle est d'accord ;-) Ne jamais sous-estimer la profondeur d'un vivier ! La nouvelle canne Top Fishing 20/50lbs pour la traîne

5

Quatrième jour, le 3 juillet : les classiques tu éprouveras

Vue la mer déchaînée nous restons dans les eaux portuaires, ainsi abrités nous pêcherons dans de faibles profondeurs. Afin d'avoir un minimum de stabilité à bord, nous avons ancrés le bateau et à l’avant et à l’arrière. Côté pêche, nous privilégions les techniques classiques de Martigues : coulisseau, petit plomb poire, une agrafe, un bas de ligne de 80cm avec un hameçon Gamakatsu. Esché d’un demi-crabe, nous séduisons les daurades dès les premières calées, transformant une journée potentiellement difficile en très bonne pêche.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, je pêche ce jour là mon premier bar moucheté… avec un crabe, le pourquoi du comment me laisse un peu dubitatif, mais la joie prime. Les coups de chance compensant les jours de poisses, la pêche a sa part d'aléatoire qu'il faut savoir apprécier.


Trop de vent aujourd’hui… ;-( . du coup les techniques de pêches Marseillaises s’exportent, petite calée aux crabes ;-D … j’adore cette pêche... Résultat ? de belles daurades, un loup moucheté une grande première pour moi…
Vive la pêche au Maroc !
Facebook, le 4 juillet, 09:24
Les techniques classiques de Martigues, sont simples et efficaces, idéal quand la mer se déchaîne Crabes et daurades, une histoire d'amour, à cultiver avec les techniques classiques de Martigues Jérome Carlier, et son premier loup moucheté

6

Aucune description

5e jour, le 4 juillet : grosse mise et grosse misère ?

Boosté par le loup moucheté de la veille, on décide de tenter un gros challenge, sachant que plus on vise gros plus les chances d'attraper se réduisent, notamment sur une journée.

Nous sommes donc de sortie avec le plus gros moulinet électrique du marché, le XF 655, une sorte de F150 (le fameux pick-up de Ford, capable de tracter des dizaines de fois son poids). Sachant qu’il peut atteindre des profondeurs records, nous cherchons un terrain de chasse adapté, pas évident ce jour-là où le courant est particulièrement puissant, trop ?

C’est ce que nous essayons de savoir, nous choisissons une fosse de 300 mètres et plaçons une mitraillette avec 3 beaux chinchards encore vifs (« cabale » au Maroc ou « severau » en Provence). C'est clairement un dispositif visant à prospecter le très gros mérou.

Sur place, le marin estime que les conditions deviennent trop difficiles pour pêcher. On reçoit quand même une belle touche juste avant de quitter les lieux. Lorsqu’on sortira les vifs de l’eau, seul l’un d’eux nous reviendra, et dans un piteux état, il a été déchiqueté par une mâchoire énorme. Pourquoi n’avons nous pas ferré ? On y repensera toute la soirée, autour d’un bon repas chez mon hôte.

Allez... je reste un jour de plus ... dernier jour pour arriver à le piquer ce poisson bossu trop malin.
Facebook, 5 juillet, 08:24
Petit séjour au Maroc pour le XF 655 Kristal Fishing est sans doute le moulinet électrique le plus puissant au monde !!! Le Chinchard est un beau vif, il a été largement mâchouillé sans pour autant nous permettre d'attraper la proie espérée

7

Les combats avec ces mérous robustes sont âpres, une canne est même cassée par la brutalité d'un bestiau enragé Sur ce mérou brun, la tresse WFT 22KG Strong et le Maxel Rage ont officié sans broncher,  un vrai soulagement ! Un de ces fameux dentis à plume, d’une taille plus modérée, c’est une superbe bête, bernée elle aussi par le Kraken Star JLC.

6eme jour, le 5 juillet : le pur bonheur tu rencontreras

La météo docile prévue le 5 juillet incite Jérôme à changer son billet d'avion pour s'offrir une journée supplémentaire. Pour cette dernière journée, nous optons pour une préparation soignée : tous les Kraken Star et Chacoger sont armés d’Assist Hooks Cultiva, pas question de revivre la mésaventure de la première journee.

Commençons par le chouchou de l'équipe, après les deux Chacoger gobés sans modération le premier jour, nous sommes prudent avec ce qu’il reste du dernier, Jérôme le rabiboche au mieux. A la première descente, un mérou surpuissant se l’approprie, nous ne le reverrons plus, sombre destin. On tombe parfois sur plus fort que soi.

C’est le moment choisis pour sortir notre plus belle cartouche du séjour : les Kraken Star JLC 170mm en 90gr et 120gr. La pêche devient intense, folle effrénée, trépidante … les touches se multiplient, pour un résultat exceptionnel, vous en jugerez vous-même par les photos ci-contre.

Petite contrariété sur les deux premiers combats, la sale habitude des mérous locaux nous guette (ils se terrent dans leur cachettes arggggh !!!!). 

Les combats avec ces mérous robustes sont âpres, une canne est cassée par la brutalité d'un bestiau enragé, nous n’en tiendrons pas rigueur au fabricant tant les rushs étaient sauvages, mais on commence à craindre pour le matériel tant ça tire de tous les côtés.

Quelques minutes plus tard, Ghali arrive à sortir un mérou approchant la dizaine*. Sur ce mérou brun, la tresse WFT 22KG Strong et le Maxel Rage ont officié sans broncher,  un vrai soulagement !

Plus tard, Jérôme combattra un de ces fameux dentis à plume, d’une taille plus modérée, c’est une superbe bête, bernée elle aussi par le Kraken Star JLC
A notre retour au port l’adrénaline n’est pas tout à fait redescendue et on repart faire quelques belles daurades au crabe, c’est la fin d’une journée qui restera dans la mémoire de l'équipe présente à bord.

(*) rappelons le mérou abonde de ce côté-ci de la Méditerranée, et ce n’est logiquement pas la même réglementation qu'en France.

« Après une semaine pleine d’émotions, la dernière journée se termine en toutes beauté, le Kraken JLC a fait ses preuves un pur bonheur… La suite de l’équipement, de la tresse WFT 22kg et un ensemble Maxel Rage de la bombe atomique !!! 
Que dire de plus ? Ah le bossu (denti à bosse) ce sera pour l’année prochaine (au Maroc).
Bilan de cette dernière journée : 5 touches de folie, un beau mérou, une belle sama, et quelques daurades pour finir la journée.
Facebook, le 6 juillet, 01:42  

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret 40210676900010