Aucune description

Réglementation pour la pêche du thon en 2019 #9

La pêche du thon est assez spectaculaire et impressionnante mais elle n’est pas donnée à tous les pêcheurs. C’est une pêche très règlementée, mieux vaut donc être bien informé et se montrer prudent. Si ces contraintes freinent le commun des pêcheurs, la pêche au Thon reste une pêche mythique, réservée à ceux qui cherchent des sensations fortes.

Dernière mise à jour le 18 décembre 2018

Réglementation de la pêche du thon

Au moment où cet article est écrit, seul le «projet d’arrêté préconisant les conditions d’exercice de la pêche de loisir réalisant des captures de thons rouges dans le cadre du plan pluriannuel de reconstitution des stocks de thon rouge » est disponible. Cette consultation est ouverte du 1 er mars au 21 mars 2019.
https://agriculture.gouv.fr/consultation-publique-projet-darrete-encadrant-la-peche-de-loisir-du-thon-rouge-pour-2019?fbclid=IwAR3oK_Vqn1acskCjTuDUp2YHS_-gn8jP5yWy1GyXVTD11sw9w33eaRCGchA


Concernant les modalités pour les autorisations de la pêche du thon rouge en no-kill ou pour l’obtention de bagues, celles-ci devraient certainement être sensiblement identiques aux années précédentes. Ces modalités vous sont expliquées dans cet article très complet :
https://www.top-fishing.fr/contenu/archive/216


Concernant les détails des modalités, ceux-ci seront communiqués sur le lien plus haut une fois que la consultation sera terminée le 21 mars 2019. La demande d’autorisation de pêche de loisir du thon rouge, que ce soit pour la capture ou le pêcher-relâcher est à formuler entre la 4 avril et le 14 juin 2019 par voie postale avec le Cerfa pour l’année 2019 : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15100.do
ou par téléprocédure via Télésisaap :
https://identification.agriculture.gouv.fr/login?service=https://peche.agriculture.gouv.fr/telesisaap/

Une photo et le thon est aussitôt libéré !

Relâche et no-kill

Le thon rouge est un poisson particulièrement fragile et le fait de le remettre à l’eau ne veut pour autant pas dure qu’il survivra. Ce poisson est très nerveux et jette toutes ses forces dans la bataille engagée avec le pêcheur. Il peut ainsi arriver qu’un combat trop long fasse qu’il ait trop d’acide lactique dans le sang et qu’il meure alors d’un arrêt cardiaque. Il sera donc recommandé d’utiliser des lignes suffisemment fortes pour écourter au maximum la durée du combat. De même, l’utilisation de leurres armés avec un hameçon simple avec œillet en ligne ou d’un hameçon circle pour les pêches au broumé limitera fortement les blessures – permettant ainsi une meilleure relâche.
 
Si vous possédez une pince à thon de type « fish grip », celle-ci vous permettra de maintenir le thon rouge dans l’eau sur le coté du bateau. Il sera alors possible d’enlever l’hameçon grâce à une pince dégorgeoir longue très facilement. C’est une excellente solution car vous limitez alors au maximum les contacts avec sa peau – son mucus le protégeant des infections. De même, il continue à s’oxygéner durant cette opération, ce qui est important après un combat stressant. L’autre avantage sera de pouvoir maintenir le poisson par la gueule alors que le bateau avance au ralenti, ce qui permet de parfaitement le réoxygéner pour une meilleure relâche. C’est ainsi de cette façon que le moniteur guide de pêche Samuel Elgrishi, spécialiste de la pêche du thon rouge libère ses prises.
 
Attention : vouloir enlever l’hameçon sans un accessoire permettant de maintenir le poisson dans l’eau et en tenant le fil provoque généralement la casse du bas de ligne lorsque le thon se débat. Il est toujours dommage de laisser un hameçon ou – pire ! – un leurre dans la gueule du poisson car vous limitez ses chances de survie. Une autre solution est donc de sortir le poisson de l’eau pour lui enlever proprement l’hameçon – et accessoirement prendre une photo. Contrairement à ce que beaucoup pensent, la loi autorise le fait de monter un thon rouge sur le bateau afin de décrocher l’hameçon ou le mesurer. Ainsi, la formulation de l’article 4.1 qui mentionnait auparavant que « l’embarquement du poisson à bord est interdit » a été modifié par les termes « la détention du poisson à bord est interdite ». Cela semble logique car il faut enlever l’hameçon dans les meilleures conditions ou encore pouvoir mesurer le poisson dans le cas de pêches avec prélèvement pour les bateaux possédant une bague. 

Magnifique thon pris au stickbait qui a été immédiatement relâché

Dossier : Le thon rouge

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret 40210676900010