Aucune description

Sparidés en surf léger #5

Le printemps s’est enfin installé et les eaux qui commencent à se réchauffer vont multiplier les prises des pêcheurs en surf et à la calée. Les sars et les dorades commencent à se laisser prendre en terre et les marbrés ne devraient plus tarder à arriver en masse sur le littoral. Si ce n’est pas déjà fait, l’heure est venue de sortir les cannes de surf léger et de préparer les premières sorties estivales.

Dernière mise à jour le 18 décembre 2018

À vos cannes… Surf léger et calée pour les sparidés.

Un coup d’œil sur le matériel s’impose, histoire de vérifier les moulinets et les anneaux des cannes, et de dresser la liste du petit matériel nécessaire pour bien commencer la saison : Plombs de formes et de grammages différents, hameçons renversés et droits en plusieurs tailles, émerillons agrafe, bobine de fluoro carbone de plusieurs diamètres, aiguilles, détecteurs de touche, …

Avec des montages discrets et soignés, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour piquer les premiers sparidés en plage ou depuis les rochers. En début de saison, les vers marins donnent d’excellents résultats en particulier sur fond sableux ou mixte. L’idéal étant de pêcher avec des cordelles locales, à défaut des cordelles d’importation, des mourrons ou des vers américains pourront également faire l’affaire.

Au leurre : les premiers chasseurs de la saison

En surface, les premières chasses de limons (petite sériole de 300 grammes à 2 kilos) vont bientôt éclater le long des digues pour le plus grand plaisir des pêcheurs aux leurres. Hyper agressives ces sérioles juvéniles vous en feront voir de toutes les couleurs si vous pêchez trop fin sur les postes rocheux.

Elles n’ont pas leur pareil pour foncer se frotter le long des rochers et couper les lignes en particulier celles qui atteignent ou dépassent le kilo. Leur défense est phénoménale proportionnellement à leur taille. Une bonne tresse de 10 à 15/100 sur le moulinet et une tête de ligne d’un mètre en fluoro carbone de 40/100 minimum sont recommandées pour se donner toutes les chances de brider ses poissons à la défense explosive. Très actives les sérioles se montrent au départ d’une agressivité très marquée vis-à-vis des leurres, bien souvent sans préférence ou tendance particulière.

Leurres de surface, poissons nageurs, leurres souples, cuillères, mitraillettes, aux premiers lancers, elles attaquent quasiment tous les modèles sans la moindre hésitation. Par contre après quelques prises réalisées sur le même poste, les choses se compliquent généralement et même si les chasses perdurent, attestant de la présence d’autres sérioles sur la zone, elles se montrent ensuite souvent beaucoup plus sélectives.

Vous remarquerez que la sériole piquée à l’hameçon est souvent suivie jusqu’au bout du combat par d’autres individus qui semblent observer la scène très attentivement. Il n’est pas sûr qu’elles comprennent tout ce qui se passe, mais elles identifient certainement un danger ou une menace. En tout cas, elles ont vite fait de repérer le leurre qui a marché au départ et ne l’attaquent plus en général par la suite. Il faudra donc prévoir plusieurs modèles de leurres d’action de nage et de couleur différentes pour pêcher longtemps sur le même poste.

Un bon assortiment de poppers, de stick-baits, de poissons nageurs, de leurres souples et de cuillères fera parfaitement l’affaire pour pêcher en poste jusqu’au bout des chasses.

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret 40210676900010