Ce stagiaire du guide Fabien Harbers est heureux d’'avoir pris ce magnifique denti au downrigger !

Comment pêcher le denti au downrigger ? #58

Il est possible de pêcher le denti au downrigger tout en pratiquant une pêche responsable et sportive ! 

1

Les conseils de Fabien Harbers

Pour pêcher le denti au downrigger, il sera nécessaire de se procurer auparavant des vifs. Afin de ne pas empiéter sur la recherche spécifique du denti, la pêche de ces vifs devra être rapide. Même s’il est possible de faire de la traîne lente avec un poisson ou un calamar mort, un vif bien actif sera toujours bien plus efficace. Une fois placé sur le bas de ligne, sa nage hésitante produit des vibrations que les carnassiers ressentent sur leur ligne latérale et qui les attirent sur de grandes distances. Il sera dont nécessaire de capturer ses vifs au début de sa cession pêche au downrigger et de les conserver dans un vivier. Fabien Harbers utilise ainsi un simple bidon doté d’une pompe comme vivier mais il est également possible d’employer une simple glacière dotée d’un aérateur. 

Fabien dispose d’'un vivier situé juste à coté de son downrigger XL 92 Kristal Fishing Fabien dispose d’'un vivier situé juste à coté de son downrigger XL 92 Kristal Fishing Le moniteur guide de pêche Fabien Harbers utilise un treuil électrique XL 92 Kristal Fishing pour la technique du downrigger Le moniteur guide de pêche Fabien Harbers utilise un treuil électrique XL 92 Kristal Fishing pour la technique du downrigger

2

Pêche rapide de vos vifs

Les meilleurs vifs pour de la traîne lente au downrigger seront de petits carnassiers tels que le sévereau (chinchard) ou le maquereau. Il sera également possible d’utiliser de petits sparidés tels que sars ou oblades. La meilleure solution pour faire rapidement ces poissons qui serviront comme vifs est d’utiliser un sabiki. Il s’agit d’un train de plusieurs petites imitations de crevettes, de larves ou encore de petits alevins. Une fois lesté d’un plomb ou encore d’un jig, le sabiki est dandiné ou récupéré par tractions.

J’utilise les sabikis Hayabusa, ce sont les plus efficaces […]
Fabien Harbers

A l’usage sur le terrain, Fabien Harbers vous recommande ces modèles qui se sont révélés particulièrement efficaces :

Montage sabiki Real Minnow EX124 Hayabusa :

  • Imitation ultra réalistes de petites crevettes (ou krill)
  • Montage avec 6 plumes
  • Diamètre corps de ligne : 47/100
  • Diamètre des empiles : 37/100

Montage sabiki EX111-14 Hayabusa :

  • 6 plumes ultra mobiles en tinsels holographique aux reflets ultra attractifs
  • Diamètre corps de ligne : 44/100
  • Diamètre des empiles : 37/100
  • Entièrement monté avec du fluorocarbone Seaguar (un des meilleurs fluorocarbones au monde — cette société ayant inventé ce matériau !)

Avis Fabien Harbers :
J’utilise les sabikis Hayabusa aussi bien pour faire mes vifs que pour faire pêcher les débutants lors de mes stages. Après de très nombreux essais, ils sont d’après moi bien plus efficaces que les modèles proposés par d’autres marques. La différence sur le terrain en action de pêche est vraiment flagrante !

Carton plein de maquereaux avec un sabiki Hayabusa ! Carton plein de maquereaux avec un sabiki Hayabusa !

3

Pêche rapide des calamars

Si les poissons sont d’excellents vifs pour cibler le denti, les céphalopodes s’avèrent encore plus efficaces sur ce prédateur. Sachez ainsi que le calamar constitue le meilleur vif pour cibler ce carnassier. Dans la nature, ce céphalopode est en effet une proie facile et gouteuse que les dentis apprécient particulièrement. Une véritable friandise qu’ils attaquent même lorsqu’ils sont repus ! Fabien les surnomme d’ailleurs « bonbons à dentis. C’est dire !

Une des solutions les plus efficaces pour se procurer des calamars rapidement est la technique du tataki. Il s’agit d’un train de 2 à 4 petites turluttes lestées avec un plomb qui sont maniées à la verticale du bateau. Le principe sera de les faire trembler sur place afin d’imiter le comportement de proies affolées afin d’attirer les céphalopodes. Le scion est ainsi secoué vigoureusement pendant plusieurs secondes puis il suffit d’arrêter ce maniement pour que les calamars attaquent les turluttes. S’il est possible de pêcher plusieurs couches d’eau, nous vous recommandons de cibler celles proches du fond. En présence de boules de poissons fourrage apparaissant au sondeur, il sera également possible de placer votre montage juste sous le banc. Il est fréquent que les calamars suivent ces proies de prés et vous pourrez ainsi multiplier les prises.

Pour cette technique, les turluttes utilisées sont de petite taille afin qu’elles ressemblent à des alevins ou du kill rentrant dans le régime alimentaire des céphalopodes. Plus discrètes que des turluttes « classiques », ces turluttes de taille réduite permettront ainsi de pêcher les calamars même en plein jour. Top Fishing vous recommande ainsi ces modèles spéciales Tataki :

Bubblin Yo-Zuri

Caractéristiques :

  • Petite taille (60 mm)
  • Modèles transparents avec des reflets attractifs
  • Modèles avec tissu « Aurora » ultra lumineux
  • Bulles d’air d’équilibrage donnant une position horizontale naturelle à la turlutte. Ces bulles apportent un effet miroitant très efficace sur les calamars.

Avis Top Fishing :

Ces petites turluttes offrent l’avantage de permettre de pêcher des calamars en plein jour grâce à leur transparence. La couleur étant coulée dans la masse même de la turlutte, celle-ci n’est jamais endommagée comme le sont d’autres modèles dotés d’un revêtement en tissu. Nous avons enregistré d’excellents résultats avec ces modèles de turluttes.

Oppai Yamashita

Caractéristiques :

  • Taille 70mm
  • Corps en gel souple et flottant
  • Modèles FC : phosphorescentes
  • Modèles KC : armature traversante bleutée
  • Modèles PC : armature traversante rosée

Avis Top Fishing :

Les Oppaïs Yamashitas sont considérées par beaucoup de pêcheurs comme les meilleures turluttes à Tataki du marché. Le gel souple de leur corps étant flottant, elles possèdent une nage très naturelle dans l’eau. Leur action et très rapide et leur descente est lente lors des pauses – ce que les céphalopodes adorent ! Leur corps mou contribue à l’efficacité de ces turluttes en rappelant aux calamars la structure tendre de la vraie chair. Vous noterez enfin que les Oppaïs sont proposées en packs prêts à l’emploi ultra pratiques avec les sets Oppaïs. Il suffit des les attacher à la ligne et de rajouter un plomb pour être prêt à pêcher !

Soft Full Flash Glavoc DTD

Caractéristiques :

  • Petite taille de 55 mm (1.5)
  • Couleurs riches et vives
  • Revêtement en Flash lin aux reflets irisés
  • Corps en gel mou
  • Paniers solides
  • Corps phosphorescent

Avis Fabien Harbers :

J’apprécie particulièrement ces petites turluttes et elles sont même mes préférées pour faire rapidement quelques calamars afin de les installer en vif sur mon montage downrigger. Leurs coloris très vifs avec de forts reflets irisés sont ultra attractifs sur les céphalopodes.

Ultra Bait Yo-Zuri

Caractéristiques :

  • Petite taille de 70 mm
  • Corps transparent émettant de multiples reflets
  • Bulles interne : équilibrage parfait dans les courants avec position horizontale
  • Emerillon rolling anti vrillage
  • Paniers robustes
Les Bubblin Y-Zuri peuvent être utilisées en plein jour Les Bubblin Y-Zuri peuvent être utilisées en plein jour Maniées en tataki, les Bubblin Yo Zuri sont redoutables d'efficacité ! Maniées en tataki, les Bubblin Yo Zuri sont redoutables d'efficacité ! Les bulles d'air de la Bubblin lui permettent de rester à l'horizontale Les bulles d'air de la Bubblin lui permettent de rester à l'horizontale Bubblin Yo-Zuri version transparente Bubblin Yo-Zuri version transparente Bubblin Yo-Zuri avec revêtement Aurora Bubblin Yo-Zuri avec revêtement Aurora Les Soft Full Flash Glavoc DTD sont très efficaces utilisées avec la technique du tataki ! Les Soft Full Flash Glavoc DTD sont très efficaces utilisées avec la technique du tataki ! Les Oppaïs Yamashitas sont excellentes pour faire rapidement quelques calamars Les Oppaïs Yamashitas sont excellentes pour faire rapidement quelques calamars Calamar pris à l’Oppaï Yamashita Calamar pris à l’Oppaï Yamashita Caractéristiques de l'Ultra Bait Yo-Zuri Caractéristiques de l'Ultra Bait Yo-Zuri Calamar attaquant une Ultra Bait Calamar attaquant une Ultra Bait Les Ultra Baits permettent de pêcher des calamars même en pleine journée Les Ultra Baits permettent de pêcher des calamars même en pleine journée Calamar pris à l’'Ultra Bait Yo-Zuri Calamar pris à l’'Ultra Bait Yo-Zuri

4

L'animation Tataki

La technique du tataki consiste à agiter les turluttes sur place La technique du tataki consiste à agiter les turluttes sur place En stoppant l’'animation, les calamars attaquent En stoppant l’'animation, les calamars attaquent Gardez la ligne tendue quand vous ramenez les calamars Gardez la ligne tendue quand vous ramenez les calamars

5

Quel bas de ligne utiliser pour pêcher le denti au downrigger ?

Le bas de ligne sera directement relié à la tresse 40 lb par un nœud de type FG ou encore un nœud fait avec un Rotto knotter afin de s’assurer d’avoir 100 % de la résistance de la ligne. Ce type de nœud passe également beaucoup mieux que d’autres dans les anneaux de la canne. Pour plus de discrétion, le bas de ligne utilisé sera relativement long afin qu’il soit suffisamment éloigné du plomb de traîne. Nous vous conseillons une longueur de 15 m environ de fluorocarbone de 40 à 50 lb. L’avantage de ce matériau est son indice de réfraction proche de celui de l’eau le rendant pratiquement invisible. Il offre également une excellente  résistance à l’abrasion – ce qui est important lorsqu’on traîne très prés de fonds rocheux et durant le combat avec un denti.

Avis Fabien Harbers :

Pour le denti au downrigger, j’utilise généralement du 40 à 50 lb. S’il est possible de descendre en 30 lb par eaux très claires, attention néanmoins de ne pas utiliser de diamètres trop fins avec la technique du downrigger. En effet, le choc initial lors de l’attaque avant la libération de la ligne par la pince déclencheuse est brutal. De même, il est fréquent que le denti frotte le bas de ligne de 15 m sur les fonds rocheux. L’utilisation de diamètres assez forts est donc conseillée.

Pour armer efficacement le vif, Fabien utilise un bas de ligne doté d’un montage stewart à 2 (voire 3) hameçons en ligne. Il optimise ainsi ses chances de piquer le denti qui peut aussi bien attaquer par l’arrière que sur le coté. Il emploie de la gaine thermorétractable sur ses hameçons afin de les protéger du frottement contre les roches lors du combat et pour éviter que le nœud ne soit recouvert par les algues en suspension. L’intérêt de l’utilisation de cette gaine pour l’hameçon tracteur est qu’une fois chauffée, son diamètre rétrécit de 50 %. L’hameçon enfilé par l’œillet offre alors un coulissement dur permettant de régler précisément ce montage stewart à la taille exacte du vif.

Fabien utilise des hameçons octopus avec œillet décalé afin qu’une fois placé sur le bas de ligne, la hampe soit parallèle au fil. C’est indispensable pour un montage stewart. Il privilégie des modèles légers mais très robustes afin de ne pas déséquilibrer le vif. Pour un auto ferrage efficace lors de l’attaque, ceux-ci devront également être ultra piquants. Fort de son expérience, Fabien préconise l’utilisation de ces hameçons octopus:

Red Octopus Beak BKK :

  • Hampe courte et large ouverture
  • Œillet à 45 °
  • Hyper robuste
  • Pointe en forme de lame ultra piquante et fort indice de pénétration
  • De couleur rouge pour « signal sang »

SSW 5111 Cutting point black Owner

  • Œillet forgé renversé
  • Chromé noir anti corrosion
  • Pointe Cutting Point légèrement rentrante et ultra piquante
  • Très grande résistance à l’ouverture

Selon la taille du vif (poisson ou calamar), Fabien utilise généralement un hameçon tracteur de 4/0 réglable sur le bas de ligne grâce à la gaine thermorétractable et un autre en position terminale d’une taille de 5/0 à 7/0. Pour les plus petits vifs, il lui arrive de positionner deux hameçons de 4/0. Afin de pouvoir s’adapter à toutes les tailles de vifs, il vous recommande d’avoir à votre disposition de nombreux bas de lignes déjà prêts qui seront rangés dans une trousse dotée de multiples pochettes transparentes. Nous vous conseillons la trousse Daiwa, un modèle aussi économique que pratique.

Bas de ligne Downrigger Bas de ligne Downrigger

6

Comment installer le vif ?

L’installation du vif est assez simple mais doit se dérouler assez rapidement afin d’éviter que celui-ci ne se fatigue trop ou meurt. Il sera également conseillé d’être délicat lors de vos manipulations et d’éviter de trop le serrer. Afin de mieux immobiliser le poisson, il sera recommandé de travailler une surface plane comme par exemple une tablette ou le couvercle d’une glacière. Il est également possible de placer un torchon humide sur la tête du vif, ce qui limitera son stress et évitera qu’il ne bouge trop. Dans le cas d’un calamar, Fabien Harbers vous recommande le port de gants car le bec de ce céphalopode peut occasionner des blessures.

Armer un poisson :

  • L’hameçon tracteur traverse le museau du vif et le cloue afin d’éviter que le poisson n’aie la gueule ouverte – ce qui le ferait mal nager.
  • L’hameçon terminal est piqué au 3 / 4 du poisson pour éviter qu’il ne gène sa nage. Il sera placé au niveau du ventre ou du dos en prenant soin de juste le passer sous la peau afin d’éviter de trop blesser le vif.

Armer un calamar :

  • Le calamar nageant à reculons, l’hameçon tracteur est placé au sommet du cône du calamar (la queue).
  • L’hameçon terminal est positionné en dessous de la tête du calamar,  juste à la base du plus gros tentacule.
Conseil Fabien Harbers :

Que ce soit pour un poisson ou un calamar, une bonne solution pour installer facilement le vif sur le montage stewart est de piquer l’hameçon tracteur en premier et de placer l’hameçon terminal en utilisant plus de fil que nécessaire. Son installation est ainsi grandement facilitée. Une fois les deux hameçons positionnés, il suffit de prendre la hampe de l’hameçon tracteur d’une main et de tirer le bas de ligne de l’autre pour parfaitement régler votre montage. Je vous recommande de laisser un peu de mou entre les deux hameçons de votre montage steward afin qu’il ne soit pas trop tendu. Il est en effet nécessaire de laisser un maximum de liberté au vif pour éviter de brider sa nage lors de la traîne.

 

Le downrigger offre l’'avantage de pouvoir combattre le poisson sans plombée et d’'avoir ainsi beaucoup plus de sensations Le downrigger offre l’'avantage de pouvoir combattre le poisson sans plombée et d’'avoir ainsi beaucoup plus de sensations

7

Ce stagiaire du guide Fabien Harbers est heureux d’'avoir pris ce magnifique denti au downrigger !

Comment trainer au downrigger pour cibler spécifiquement le denti ?

Lorsqu’il guide ses stagiaires, Fabien Harbers utilise un downrigger XL 92 Kristal Fishing  pour pêcher le denti en traîne lente au vif. Son avantage pour la recherche spécifique du denti est de pouvoir faire passer le vif au plus prés des reliefs. Ce prédateur est en effet un poisson benthique, c'est-à-dire qu’il vit à proximité immédiate du fond. Il apprécie ainsi les milieux rocheux  présentant des reliefs marqués où il chasse ses proies. Grâce au downrigger, il est ainsi possible d’aller provoquer ce carnassier au plus prés de ses postes d’affuts en suivant très facilement les dénivelés du terrain jusqu’à prés de 100 mètres de profondeur – ce qu’aucun autre système ne permet !

Avis Fabien Harbers :

Le Downrigger XL 92 Kristal Fishing est un outil redoutable pour la pêche du denti ! Avec un bon sondeur, il est en effet possible de voir son plomb directement sur l’écran. J’arrive ainsi à pêcher avec une précision impressionnante au ras du fond en suivant au plus prés les reliefs. A certains moments, je passe même à moins de 20 cm de certaines roches et j’accroche pourtant très rarement. Il m’arrive même de voir l’attaque d’un denti en direct sur l’écran ! Ainsi, alors que je montrais à un stagiaire la trace laissée par le plomb et la ligne le soutenant, nous avons soudain pu voir un bel écho monter du fond. Et à peine avons-nous repéré cette trace que la pince déclencheuse à libéré la ligne de ma canne de traîne. Celle-ci s’est alors soudain détendue puis elle est rentrée en contact avec le denti qui a immédiatement fait son premier rush. Nous avions ainsi assisté à l’attaque en direct d’un denti – ce que je souhaite à tous !

Fabien Harbers traîne au downrigger le plus lentement possible, c'est-à-dire autour de 1,5 à 1,8 nœuds – deux nœuds étant un maximum. Il est ainsi possible de pêcher très précisément en voyant le plomb au sondeur. Une vitesse excessive remonterait en effet le dispositif et vous empêcherait de savoir à quelle profondeur vous traînez. L’essentiel pour pêcher efficacement le denti au downrigger est de pêcher au plus prés des fonds rocheux. Généralement, le denti se ferre de lui-même sur le montage stewart  par la seule résistance de la pince déclencheuse associé à la vitesse du bateau. Il y a même un second ferrage automatique lorsque la ligne de la canne de traîne se retend après avoir été libérée par la pince. Les poissons sont ainsi généralement piqués au coin de la gueule et il est rare qu’ils aient avalé le vif. Ils peuvent ainsi être plus facilement libérés.  

L’autre avantage du downrigger pour la pêche spécifique du denti est qu’il est possible de pêcher avec des ensembles lights (ex : 30 lb) car la canne est indépendante du lest, contrairement à l’utilisation d’un plomb gardian nécessitant des cannes fortes. L’intérêt est alors de pouvoir affronter ce magnifique prédateur avec un ensemble qui permet de profiter pleinement de son combat. L’absence de lest sur la ligne permet également d’être plus en direct avec le poisson et de ressentir parfaitement toutes les sensations du combat. Un autre avantage important est enfin de donner plus de temps au denti pour décompresser lors du combat, ce qui facilite la relâche.

La technique du downrigger permet de traîner un vif jusqu’à 100 m de fond en suivant au plus prés les reliefs afin de pêcher les poissons benthiques tels que les dentis, les pagres, les chapons, etc. La technique du downrigger permet de traîner un vif jusqu’à 100 m de fond en suivant au plus prés les reliefs afin de pêcher les poissons benthiques tels que les dentis, les pagres, les chapons, etc. Ce stagiaire du guide Fabien Harbers est heureux d’'avoir pris ce magnifique denti au downrigger ! Ce stagiaire du guide Fabien Harbers est heureux d’'avoir pris ce magnifique denti au downrigger !

8

Le downrigger offre l’'avantage de pouvoir combattre le poisson sans plombée et d’'avoir ainsi beaucoup plus de sensations

Une pêche sportive et responsable

Il est tout à fait possible de pêcher au downrigger tout en respectant la ressource. Ainsi, le guide de pêche Fabien Harbers libère la plupart des dentis qu’il prend ou fait prendre à ses clients au downrigger. Cette attitude de pêcheur sportif passe par plusieurs précautions. En effet, le denti est un poisson benthique (vivant à proximité du fond) qui supporte mal une décompression rapide. Remonté trop rapidement, l’expansion du gaz de sa vessie natatoire peut ainsi comprimer ses organes internes et il peut alors en mourir. Fabien utilise donc des cannes légères qui, tout en apportant plus de sensations aux stagiaires vont prolonger le combat avec ce prédateur. Le denti a donc plus de temps pour dégazer et arrive ainsi en bien meilleur état au bateau. Il utilise de même un vivier de décompression bien oxygéné (une large glacière avec aérateur) qui permet au denti de se remettre de son combat et de rééquilibrer la pression de sa vessie natatoire. Il repart ainsi dans de très bonnes conditions lorsqu’on le relâche. Pour information, sachez d’ailleurs que Fabien Harbers va s’occuper d’une campagne de marquage des dentis capturés sur son bateau pour un meilleur suivi de l’espèce. Comme quoi il est possible de pêcher le denti au downrigger tout en pratiquant une pêche responsable et sportive ! 

Ce denti passe par un vivier de décompression afin d’'être relâché dans les meilleures conditions Ce denti passe par un vivier de décompression afin d’'être relâché dans les meilleures conditions

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010