Lorsqu’il arrive en surface, le sabre ressemble à une lame en acier poli

#51

Ce poisson vit en bancs dans les abysses entre 200 et parfois plus de 600 mètres de fonds. Ce poisson étant un prédateur pélagique, il peut néanmoins se trouver dans n’importe quelle couche d’eau lorsqu’il chasse – du fond à la surface. La nuit, il peut ainsi se trouver à proximité de la surface et très proche des côtes. 

1

Description et biotope

Le sabre atteint de grandes tailles pour des poids proportionnellement faibles. La taille moyenne est d’1,20 à 1,80 m mais des spécimens peuvent dépasser 2 m pour un poids ne faisant pourtant que moins de 5 kg. En effet, ce poisson possède un corps serpentiforme long et très plat. Sa tête est étroite et dispose d’une gueule pourvue d’une mâchoire impressionnante. Celle-ci dispose de dents longues et particulièrement tranchantes avec 4 grandes canines sur le devant. Sur tout le long du corps, une unique nageoire dorsale translucide part de la tête et va jusqu’à la queue. Il possède également une petite nageoire caudale bifide et fourchue. Le sabre dispose de grands yeux à la large pupille qui lui permettent de chasser ses proies dans des profondeurs où la lumière ne pénètre plus. Cette vision nocturne est ainsi essentielle pour ce prédateur chassant dans les abysses. Sa couleur dominante gris métallisé ressemble à de l’acier poli étincelant à la lumière. C’est cette ressemblance avec une longue lame qui lui a valu son nom de sabre. 

Ce poisson vit en bancs dans les abysses entre 200 et parfois plus de 600 mètres de fonds. Ce poisson étant un prédateur pélagique, il peut néanmoins se trouver dans n’importe quelle couche d’eau lorsqu’il chasse – du fond à la surface. La nuit, il peut ainsi se trouver à proximité de la surface et très proche des cotes. 

A noter : 

Pélagique, le sabre peut passer de grandes profondeurs à la surface sans craindre le barotraumatisme – ce qui rend sa relâche très facile. Grâce à la nageoire dorsale sur toute la longueur de son corps, ce poisson possède la faculté de nager en arrière.

Sabre pris avec un jig Benthos Williamson en speed jigging Sabre pris avec un jig Benthos Williamson en speed jigging

2

Magnifique sabre touché avec un slow jig Caprice Evergreen !

Alimentation

Le régime alimentaire de ce prédateur pélagique est constitué de céphalopodes (calamars) et de poissons de type clupéidés (sardines, anchois, etc.). Il peut également s’attaquer à poissons de plus grande taille comme les maquereaux (maquereaux communs et espagnols) ou les sévereaux (chinchards). Ses attaques étant très imprécises, il est fréquent qu’il coupe en deux un poisson et n’en consomme qu’une partie. Cette espèce grégaire vivant en bancs, les autres individus n’hésitent donc pas à consommer ces restes. C’est donc la raison pour laquelle la pêche profonde avec une sardine ou un morceau de calamar fonctionne très bien sur ce prédateur.

Lorsqu’il arrive en surface, le sabre ressemble à une lame en acier poli Lorsqu’il arrive en surface, le sabre ressemble à une lame en acier poli

3

Comment pêcher le Sabre ?

Les sabres pouvant se déplacer indifféremment dans n’importe quelle couche d’eau, ils suivent les boules de poissons fourrage – quelle que soit la profondeur où elles se situent. Il sera donc recommandé de rechercher au sondeur la trace de ces bancs de poissons lorsque vous souhaitez pêcher cette espèce. C’est surtout du printemps à l’automne que vous pourrez rencontrer du sabre dans des profondeurs plus accessibles (100 à 200 m) que celles où il se situe habituellement.

La touche ne se fait pas attendre… La touche ne se fait pas attendre…

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010